annonces
Home / Non classé / Le concours 2019 NASA Space Apps Challenge : contribution de l’ASAL

Le concours 2019 NASA Space Apps Challenge : contribution de l’ASAL

L’évènement « NASA Space APP Challenge » dans sa 5e édition en Algérie, a été organisé du 18 au 20 octobre 2019 à Khibra Académie à Blida par l’agence de communication Innocom, conjointement avec la NASA. Cet évènement scientifique (hackathon) dédié au développement technologique a pour objectif, la mise en « compétition » dans un cadre collaboratif de jeunes universitaires (développeurs, ingénieurs, et designers), visant à imaginer des solutions novatrices aux défis proposés par la NASA à cette 5ème édition.

Depuis huit ans, le « NASA SPACE APPS CHALLENGE » est le plus grand hackathon international qui se déroule durant 48 heures dans des villes du monde entier, et où des équipes utilisent les données gratuites et libres d’accès de la NASA pour résoudre les problèmes du monde réel sur Terre et dans l’espace. En 2018, l’évènement a permis à 18 000 participants de prendre part à plus de 200 événements organisés dans 75 pays, dont l’Algérie.

Lors de cette 5e édition et pour la deuxième fois consécutive, l’Agence Spatiale Algérienne a eu le plaisir de collaborer avec les organisateurs de cet évènement en parrainant les 79 Participants. En effet, des chercheurs de l’Agence Spatiale Algérienne se sont pleinement impliqués dans l’encadrement des équipes à travers des conseils et orientations aux équipes participantes.

Les participants à cet évènement sont répartis en 13 équipes venues des universités et écoles Algériennes (USTHB : université des sciences et de la technologie Houari Boumediène d’Alger, ESI : Ecole Nationale Supérieure d’Informatique d’Alger, Faculté de médecine d’Alger, Université Djillali Liabes de Sidi Bel Abbès, Université Saad Dahlab de Blida,). Chaque équipe devant choisir un challenge à partir des six catégories proposées et ce, en vue de développer une idée ou un concept répondant au chalenge et enfin l’exposer devant un jury. A l’issue de cette cinquième édition, trois idées ont été retenues et déclarées gagnantes.

La première est l’œuvre de l’équipe « GAiA » de l’université de Sidi Bel Abbes ayant répondu au défi « Trash Cleanup », qui consiste à formuler des technologies, procédures et approches clés à utiliser dans le cadre de nettoyage des déchets marins. Les membres de cette équipe ont imaginé la conception d’une mission détaillée et complète pour nettoyer les parcelles de déchets océaniques dus au rassemblement de débris marins à travers des courants océaniques. L’équipe s’est assurée de bien réfléchir aux moyens et méthodes efficaces permettant d’obtenir une durée de vie suffisante afin d’atteindre l’objectif de leur mission, tout en tena   nt compte de la préservation de l’environnement par l’utilisation des énergies renouvelables.

La deuxième idée retenue répondait au Challenge « Up, Out, and Away! », et le défi consistait à générer un environnement de réalité virtuelle sous forme d’un jeu lié à la mission du télescope spatial James Webb. L’équipe « EasyStronaut » de l’école supérieure d’informatique d’Alger a proposé un jeu baptisé « JWST The Exploring Game ». Il s’agit d’un projet qui consiste à permettre à l’utilisateur de suivre le télescope Webb tout au long de son voyage depuis son lancement jusqu’à sa destination finale en orbite à plus d’un million  de kilomètres de la Terre. L’équipe a créé un jeu de réalité virtuelle en utilisant des éléments visuels matériels de Webb et de son calendrier de déploiement tout en intégrant des fonctions éducatives, en mettant en valeur cet instrument et ses capacités et ce, s’appuyant des données et publications de la NASA sur les innovations techniques de Webb.

Quant à la troisième idée, il s’agit d’une Application mobile en réponse au challenge « Spot That Fire V2.0 », formulée par ses concepteurs appartenant à l’équipe « TeamSa7 » issue de l’USTHB et de L’ESI. Le défi à relever consistait à mettre en œuvre une application qui exploite l’ensemble de données de la NASA sur les incendies de forêt en temps quasi réel et archives, et d’autres outils pour soutenir les efforts de lutte contre le feu de forêts et l’atténuation de ce risque.