annonces
Home / Actualités / Suivi depuis la station Sol du Centre de Développement des Satellites (CDS/ASAL) des opérations de Lancement du nanosatellite Japonais Ten-Koh

Suivi depuis la station Sol du Centre de Développement des Satellites (CDS/ASAL) des opérations de Lancement du nanosatellite Japonais Ten-Koh

Le 29 Octobre 2018 à 05 h 08’ heure Algérienne [13 h 08’ heures du Japon] a été lancé avec succès le nanosatellite Japonais Ten-Koh, par le lanceur H2A-F40 de l’Agence d’Exploration Aérospatiale Japonaise (JAXA) et ce, depuis le site du Centre Spatial de Tanegashima.

 

      Avec une masse de 23 Kg, le nanosatellite a pour mission d’observer les paramètres de l’environnement spatial en orbite basse et de fournir des données sur le vieillissement des matériaux. Il a été placé sur une orbite à 613 km d’altitude avec une inclination de 97.8°. Ce nanosatellites Ten-koh a été développé et testé au sein du Kyushu Institute of Technology (KIT) au Japon par un groupe de chercheurs et d’étudiants japonais et étrangers, dont un chercheur Algérien le Dr. BENDOUKHA Sidi Ahmed du Centre de Développement des Satellites (CDS).

Modèle de vol Ten-Koh

         Ce projet de nanosatellite Ten-Koh constitue l’un des axes de coopération et d’échange entre l’Institut de Technologie de Kyushu (Japan) et le centre de développement des satellites (CDS / ASAL).  En effet, Le projet Ten-Koh est étroitement lié aux travaux de recherche du Dr. Sidi Ahmed BENDOUKHA du CDS au sein du Kyushu Institute of Technology où il a soutenu sa thèse de doctorat avec succès en 2017.

Au titre du projet Ten-Koh, Mr. BENDOUKHA a pris en charge :

  • la partie ingénierie système concernant l’ensemble des sous-systèmes du satellite Ten-koh,
  • la Conception, le test du sous-système de télécommunications utilisant la bande UHF et des tests de rayonnement de l’antenne UHF SRH815 dans la chambre Electromagnétique du Kyutech,
  • la Conception et le développement de la mission des sondes spatiales (DLP Double Langmuir probe) pour mesurer la densité du plasma et la température de l’électron,
  • des expériences au sol sur les mesures du plasma de la charge utile DLP pour la calibrer la densité de courant dans la chambre LASEINE de Kyutech.

       Enfin, il a participé à tous les essais du satellite Ten-koh (vide thermique, vibration, choc, …).

     Par ailleurs, le CDS a participé au suivi du nanosatellite Ten-Koh lors des phases de son identification et de sa mise à poste, à travers l’utilisation de la station sol VHF/UHF du CDS . Ainsi, Après l’injection du satellite, les ingénieurs de l’équipe Alsat-1N du CDS ; Messieurs OUIS Mohammed El Amine, ABED Smail et DJAMANE Fawzi ; accompagnés de BENDOUKHA Sidi Ahmed ; ont participé au suivi du satellite et la réception des données.

      Cette opération a permis de suivre le satellite en orbite, d’enregistrer les signaux de balises transmises par ce dernier et de les décoder avant de les transmettre à l’équipe projet à Kyushu au Japon.

Enfin, au-delà de cette première étape, et dans le but de renforcer le programme de coopération entre les deux institutions (CDS et le KIT / Japan), plusieurs pistes de coopération sont actuellement en cours d’exploration. Elles concernent notamment, la formation académique, les stages professionnels, et le développement des satellites de moins de 50 kg.

Equipe d’exploitation de Ten-Koh du CDS lors de la réception du signal de la première balise – Oran, Algérie

Equipe Ten-Koh au KIT lors de la réception du premier signal de balise Kyushu, Japan
(Okuyama Lab_Kyutech GS)