annonces
Home / Actualités / Soutenance de thèse de doctorat par Mr DARFILAL Djamal

Soutenance de thèse de doctorat par Mr DARFILAL Djamal

Une thèse de doctorat a été soutenue par Mr DARFILAL Djamal, Chercheur au Centre de Développement des Satellites d’Oran (CDS) de l’Agence Spatiale Algérienne (ASAL), le 04 Mai  2019 à l’Université AbouBekr Belkaid Pôle Chetouane de Tlemcen.

       Cette thèse, intitulée « Étude théorique et numérique d’un réacteur solaire de production d’hydrogène par cycle thermochimique”, a été présentée avec success devant le jury composé de Messieurs :

M KORTI NABIL Professeur

Université de Tlemcen

Président

M SELADJI CHAKIB Professeur

Université de Tlemcen

Directeur de thèse

M RAMCHANDRA BHANDARI Professeur

Université ITT Cologne
Allemagne

Co-Directeur de thèse

M SAIM RACHID Professeur

Université de Tlemcen

Examinateur

M BOUKLI HACENE
FOUAD
Maitre de conference A

Ecole Supérieure des Sciences Appliquées d’Alger

Examinateur

Résumé
Les besoins énergétiques actuels associés à la nécessité d’une relance économique est un véritable challenge pour l’Algérie ainsi que pour les pays européens en situation de crise. Ces derniers peuvent trouver la réponse dans l’énergie solaire abondante. Toutefois, la conversion de cette énergie en combustible propre représente actuellement et dans un futur proche l’un des enjeux technologiques des plus importants. L’une des technologies prometteuses est la dissociation de l’eau par cycle thermochimique. Pour cela, nous nous proposons de contribuer à l’étude et au développement d’un modèle amélioré de réacteur solaire que l’on peut réaliser en Algérie. Le travail de recherche consiste en :

  • L’élaboration d’une recherche bibliographique le plus large possible devant permettre la sélection d’un cycle approprié et adapté à une source de chaleur d’origine solaire. Cette démarche va tenir compte de plusieurs critères,procédé, technologie, et aspects environnementaux.
  • L’Etude théorique incluant les aspects thermiques et thermodynamiques devra permettre l’optimisation du processus, la modélisation mathématique et la résolution numérique du modèle, incluant les aspects techniques et économiques.

       Les résultats obtenus confirment la possibilité d’utiliser un lit fixe à base de billes en céramique comme récepteur/réacteur pour la production d’hydrogène solaire. Les résultats des simulations sont très encourageants et l’analyse nous a permis de bien comprendre le comportement thermique de la structure poreuse proposé, sous différentes conditions et offre une aide décisive en optimisant la structure finale du réacteur.

Mots clés : réacteur solaire, production d’hydrogène, cycle thermochimique, modélisation.

Les membres du jury de thèse avec Mr Darfilal (au centre)