annonces
Home / Non classé / Le satellite Algérien Alsat-2A à haute résolution, fête ses 10 ans en orbite

Le satellite Algérien Alsat-2A à haute résolution, fête ses 10 ans en orbite

ALSAT-2A, le premier d’une mini-constellation de deux satellites, fête aujourd’hui son dixième anniversaire dans l’espace. Il a été mis en orbite le 12 juillet 2010 par le lanceur indien PSLV C-15 depuis le site de Sriharikota à Chennai, Sud -Est de l’Inde.

Conçu pour une durée de vie nominale de cinq (05) ans, le satellite poursuit sa mission de fourniture d’images à haute résolution depuis son orbite héliosynchrone à 670 km d’altitude en évoluant avec un déphasage de 180° derrière son satellite jumeau ALSAT-2B, lancé le 26 septembre 2016.

Performances Valeur
Altitude de l’orbite à l’équateur 670 km
Inclinaison orbitale 98.1°, héliosynchrone
Temps de passage du nœud descendant 09:50 a.m., local temps solaire
Champ de vision Up to 30° off nadir
Temps de revisite 3 jours
Mode d’acquisition Panchromatique/ Multispectral
Largeur de l’image panchromatique (TDI) 7000 pixels
Largeur de l’image multispectrale 1750 pixels
Fauchée 17.5 km au nadir
Résolution radiométrique 10 bits
Résolution spatiale des images panchromatiques 2.5 m au nadir
Bandes multispectrales Bleu, Vert, Rouge, Proche Infra Rouge
Résolution spatiale des images multispectrales 10 m au nadir
Bande spectrale du mode panchromatique 450 – 745 nm
Bande spectrale du canal bleu 450 – 520 nm
Bande spectrale du canal vert 530 – 590 nm
Bande spectrale du canal rouge 620 – 690 nm
Bande spectrale du canal Proche Infra Rouge 760 – 890 nm
Durée nominale de la mission 5 ans
Masse 120 kg
Lanceur

PSLV (ANTRIX/ISRO)

Principales caractéristiques du satellite ALSAT-2A.

Lors de ses 10 années en orbite, ALSAT-2A a effectué plus de 53530 orbites autour de la terre, ce qui correspond à plus de 2 milliards 300 cent millions de kilomètres. Le satellite a fourni plus de 244 000 scènes Panchromatiques et Multispectrales, dont près de la moitié destinées à répondre en priorité aux préoccupations nationales liées au développement national durable et de celui du continent africain. Ceci représente une surface couverte d’environ 20 millions de km².

La couverture ALSAT-2A sur l’Algérie représente 50,2 % de la totalité des images acquises. Avec le continent africain, ce taux atteint 70 %.

Couverture du territoire national par Alsat-2A de juillet 2010 à juillet 2020.

Afin d’assurer une bonne qualité des images durant toute la mission du satellite, ce dernier suit avec précision la stratégie mise en place par les ingénieurs du CDS pour l’évolution de son heure locale de prise de vue. En effet, cette stratégie a permis d’améliorer les conditions d’éclairement des zones couvertes, en passant d’une heure locale de 09h30’ au lancement du satellite, à 10h15’ après trois ans, et pour revenir à 09h25’ en septembre 2016 et ce, sans aucune manœuvre de correction sur l’inclinaison de son orbite.

Après le lancement de son satellite jumeau ALSAT-2B en septembre 2016, une campagne de corrections de l’inclinaison du satellite a été effectuée pour maintenir l’heure de prise de vue du satellite autour de 09h30’. Cette manœuvre a permis de constater que la quantité d’ergol restante est suffisante pour assurer la poursuite de la mission du satellite Alsat-2A et sa désorbitation en fin de vie.

En effet, le système spatial ALSAT-2A est encore opérationnel grâce à la robustesse et à la performance de ses sous-systèmes d’une part, et aussi grâce à la gestion optimale prise en charge par l’équipe d’ingénieurs du CDS, qui a su, depuis 2010, gérer, suivre et entretenir la vie en orbite du satellite, d’autre part.

Dans ce contexte, plusieurs manœuvres d’évitement de débris spatiaux,et opérations de télémaintenance ont été menées par l’équipe d’ingénieurs depuis le segment terrestre d’Oran (Centre de Développement des Satellites/ CDS), et par l’équipe ASAL à partir du segment terrestre de Ouargla (4ème Région Militaire / Centre National d’Exploitation des Satellites de Télédétection / CNEST – MDN).

A ce titre, afin de gérer et analyser à temps le risque de collision, les équipes du CDS ont développé une stratégie et un outil d’évaluation des risques permettant la fourniture des résultats de l’analyse et la planification de l’évitement des collisions dans les meilleurs délais.

Durant les 10 années, plusieurs dizaines de messages de conjonction(CDM) avec des objets spatiaux ont été reçus par le CDS, et émanant du centre des opérations JSpOC. Ces messages contenaient des informations sur les conjonctions et les risques associés, ayant fait l’objet de de l’exécution de 5 manœuvres d’évitement par ALSAT-2A.

Les performances de la charge utile du satellite ALSAT -2A et sa calibration, à travers un suivi permanent de la qualité image, ont permis d’investir un champ large d’applications spatiales au profit des différents secteurs nationaux, engendrant ainsi une augmentation notable des sollicitations dans différents domaines. Plusieurs campagnes de calibration radiométrique et géométrique de l’image ALSAT-2A ont été effectuées.

Après 10 années d’opération, ALSAT-2A poursuit sa mission à travers la fourniture des images et des données de qualité, qui sont utilisées dans le cadre de projets au profit des différents secteurs économiques nationaux, ainsi que dans le cadre des travaux d’applications scientifique et de recherche (exemples de projets d’applications spatiales réalisés à partir des images du satellite Alsat-2A).