Coïncidant avec les événements du 11 décembre 1960 et le quatrième anniversaire du lancement du premier satellite algérien de télécommunications, ALCOMSAT-1, le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique M. Abdelbaki Benziane et le Directeur Général de l’Agence spatiale Algérienne M. Azzedine Oussedik ont ​​présidé l’inauguration officielle de l’École Nationale Supérieure des Sciences Géodésiques et des Techniques Spatiales (ENSGTS) à Arzew, en présence de hauts responsables des deux institutions et des autorités locales d’Oran.

 

Lors de son discours d’ouverture, le Directeur Général de l’Agence Spatiale Algérienne a indiqué que cet édifice scientifique s’inscrit dans le prolongement des actions accomplies par le Centre des Techniques Spatiales depuis 1987 en matière de formation dans l’enseignement supérieur et la recherche scientifique dans les domaines liés aux technologies spatiales au profit des divers secteurs socio-économiques.

Il a également souligné que l’inauguration de cette école répond aux exigences actuelles, qui imposent de suivre le rythme de la modernisation et du développement technologique réalisé dans les pays du monde entier, étant l’objectif ultime du Programme Spatial National 2020-2040. L’encadrement pédagogique placé sous la tutelle du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique garantira une coordination appropriée entre les programmes de formation au sein de l’Ecole et les entités opérationnelles de l’Agence Spatiale Algérienne ainsi que les différentes institutions académiques et économiques.

Pour sa part, le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a souligné lors de son intervention que l’inauguration de telles écoles supérieures s’inscrit dans le cadre du renforcement de la stratégie du Ministère visant notamment à soutenir les établissements d’enseignement et de recherche chargés d’élaborer des programmes de formation dans le domaine de l’intelligence artificielle, qui est l’un des piliers de la création et du développement d’institutions émergentes dans le domaine économique.

Le Ministre a également déclaré, dans le même contexte, que l’ENSGTS recevra tout le soutien du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique dans le cadre d’un travail conjoint avec l’Agence Spatiale Algérienne en vue de former des cadres hautement qualifiés capables de faire avancer le processus de développement.

Lors de son intervention sur les activités de formation qui seront menées par l’école, M. Seddiki Mohamed Akram, directeur-adjoint chargé des enseignements, des diplômes et de la formation continue, a présenté en chiffres les différents types et phases de formation depuis 1971, date de création de l’Institut de technologie de topographie jusqu’à la création de l’école en vertu du décret exécutif 20-300 du 15 octobre 2020, en donnant des exemples sur des sujets de mémoires de fin d’études d’élèves-ingénieurs en relation avec les préoccupations actuelles de nombreux secteurs socio-économiques.

 

Dans le cadre de la seconde phase de la formation, il a été indiqué que 40 étudiants issus des écoles supérieures et universités de tout le pays ont été inscrits après examen de 131 dossiers par les deux comités de sélection et d’organisation du concours, en application de l’arrêté ministériel du 04 mai 2021 fixant les modalités d’accès à la formation au cours de la seconde phase, assurée par l’ENSGTS. Ainsi, 15 candidats ont été admis sur la base du certificat (provenant des écoles supérieures ayant réussi au concours national) et 37 candidats pour passer les épreuves écrites le 16 octobre 2021 au niveau de l’école. Les délibérations ont abouti à l’admission des premiers étudiants dont le nombre est de 25.

En ce qui concerne la formation post-graduée et la formation doctorale, le personnel administratif de l’école s’occupe actuellement de préparer les conditions d’accueil prochainement des premières promotions. Enfin, les structures pédagogiques et les services de l’école, ainsi que les perspectives de formation continue et de formation personnalisée ont été présentés.

Dans le prolongement de la présentation des entités de l’Agence spatiale Algérienne, M. Mahi Habib, Directeur du Centre des Techniques Spatiales, a fait une intervention sur les missions du centre liées à la recherche scientifique et aux projets menés dans le cadre de la recherche et du développement par les cadres compétents au niveau des départements de géodésie spatiale, des systèmes d’information de référence spatiale et de l’observation de la Terre.

Mettant en exergue les accords conclus avec des partenaires nationaux issus de divers secteurs. M. Mahi a terminé son intervention par la présentation des perspectives de développement dans le cadre du Programme Spatial National 2020-2040.

En marge de la visite, une convention cadre de coopération a été signée entre l’Université des Sciences et de la Technologie “Mohamed Boudiaf” et le Centre de Développement de Satellites de l’Agence Spatiale Algérienne dans l’objectif du renforcement de la coopération et de la promotion de la recherche scientifique et technologique. La visite a été clôturée par l’inspection des installations et structures pédagogiques de l’école et des échanges avec quelques étudiants.